Spread the love

Allô mon intuition, tu me reçois ?

Allô ? Ici Perrine

Allô ? Il y a quelqu'un ? Allôoooooo ?

Je ne sais pas toi, mais moi, ce conseil m'a toujours agacée :

Ecoute ton intuition

J'ai beau lui demander, elle ne me répond pas.

En tous cas, elle ne m'a jamais dit clairement : Perrine, tu dois devenir libraire / vétérinaire / contrôleur de gestion / commerciale / ...

Et c'est pareil pour tous ces autres conseils :

  • Trouve ton Ikigai (j'ai rempli les 3 cercles, j'en fais quoi maintenant ? 🤔)
  • Suis tes rêves d'enfant (si ton rêve d'enfant, c'était de vivre sur une île déserte et de chasser le Marsupilami, bon courage pour trouver quoi faire avec...🙄)
  • Cherche ton pourquoi (je veux sauver les animaux et aider tous les enfants de la planète... euh non, je suis pas Miss France en fait 😄)
  • Travaille sur ton état d'esprit (OK, je fais ça comment, concrètement ? 🤨)
  • Et cetera
  • Et cetera

Sur le coup, quand on t'en parle, tu te dis "mais oui, ça a l'air trop bien !"

Sauf qu'au bout de quelque temps, tu te rends compte qu'il ne te reste vraiment pas grand-chose.

Tu as l'impression de tourner en rond.

Tu sens bien que ça ne donne rien.

Les deux systèmes de pensée

Dans ses travaux, le psychologue et prix Nobel Daniel Kahneman démontre qu’il y a deux systèmes de pensée : l’un intuitif, l’autre réfléchi et logique.

Le premier, c’est celui que tu utilises par exemple pour ouvrir une porte : tu n’as pas besoin de réfléchir, tu le fais sans effort.

Le second, c’est ton cerveau rationnel, que tu vas utiliser pour ouvrir la porte si la première clé de ton trousseau ne fonctionne pas et que tu décides de les tester toutes de gauche à droite.

Le hic du premier ? Il provoque des phénomènes de biais cognitifs, c’est-à-dire des a priori, des illusions, des préjugés… Par exemple, tu as tendance à donner raison aux personnes que tu aimes, même lorsqu’elles ont tort, ou tu donnes un sens à des événements qui sont seulement aléatoires.

Le hic du deuxième ? Il est paresseux, il demande un effort.

Le premier système tu peux l’utiliser quand tu as acquis des compétences, que tu t’es suffisamment entraîné.e. Par exemple, un joueur d'échecs professionnel peut se fier à son intuition pour trouver son prochain coup, parce qu'il s'est tellement exercé qu'il a toutes les combinaisons possibles dans la peau.

Ecouter son intuition pour trouver sa voie professionnelle ?

Quand tu te poses des questions sur ta voie professionnelle, tu n’es pas dans le cas où tu as acquis des compétences, où tu as pratiqué encore et encore et où tu peux faire les choses à l'instinct.

Ecouter uniquement ton intuition serait une erreur.

Ce dont tu as besoin c'est d'avancer pas à pas avec une méthode construite.

Comme avec un puzzle de 1000 pièces.

D'abord commencer à trier les pièces par couleur : le ciel, la forêt, les personnages...

Puis trouver les coins. Construire le tour. Remplir d'abord le ciel. Et cetera. Et cetera.

Dans cet article, je t'ai donné une première pièce de ce puzzle, en t'apprenant à formuler ta vocation.

Dans le prochain, je t'en livre une deuxième (et tu verras qu'elle est puissante celle-là - un peu comme quand tu as trouvé le coin du puzzle) 🙂