Spread the love

Est-ce que tu sais, que, selon une étude AEF, 69% des français qui ont décidé de se reconvertir se sentent plus épanouis.

Pas mal, non ?

En fait pas du tout !

69%, ça veut dire qu'il y a 31% pour qui ce n'est pas le cas.

Une personne sur trois n'est pas plus épanouie après sa reconversion.

Et encore, ici, on ne parle que de ceux qui se sont effectivement lancés. Il en reste… 64% qui n'ont pas passé le cap 😲

Pourquoi est-ce donc si difficile de trouver sa voie professionnelle ?

C'est quoi ton Daruma ?

Le Daruma, ce sont des poupées japonaises en papier mâché dont les yeux ne sont pas peints.

On peint le premier oeil quand on fait un vœu ou qu'on démarre un projet, et le deuxième oeil quand on a réalisé ce vœu ou ce projet.

Alors pourquoi je te parle de ça aujourd'hui et c'est quoi le rapport avec savoir par où commencer pour se reconvertir ?

Décider de son Daruma, c'est quelque chose de très concret. C'est un vrai engagement qu'on prend.

Tu n'es pas arrivé.e ici par hasard : Quel est le vœu que tu veux faire, le projet que tu veux démarrer ? Qu'est-ce qu'il te faut pour peindre le premier oeil ? Et le deuxième ?

Si je te dis ça, c'est parce que j'ai été comme toi. A chaque fois que je ne me sentais plus épanouie dans mon travail je décidais de :

  • me plaindre auprès de mes amis
  • traîner sur les offres de l'Apec
  • changer d'avis et aller plutôt sur Welcome to the Jungle, parce que peut-être qu'une start-up serait la solution
  • me demander si je ne ferais pas mieux de tout plaquer et de partir en tour du monde
  • passer à 3/4 séances de sport par semaine et m'entraîner jusqu'à ce que je me blesse
  • lire des conseils qui ne m'apprenaient rien

J'avais l'impression d'avoir tout essayé… sauf qu'en fait je n'avais rien changé !

Pour réussir son Daruma, il faut avancer changement par changement, il faut accepter de sortir de sa zone de confort et de changer d'avis un point après l'autre.

Et c'est ce que je vais te proposer de faire dans l'article suivant : Un message pour toi de la part de ta vocation