Spread the love

Est-ce que tu as déjà essayé de trouver ton Ikigaï ?

C'est un peu la mode dans le domaine de la reconversion : on te dit : "Tu ne sais pas quoi faire ? Trouve ton Ikigaï !".

Il y a pléthore de livres sur le sujet et on te présente la méthode comme une méthode miracle.

Le principe de l'kigaï

D'abord, tu remplis chacun des 4 cercles de l'image. Et donc, ton Ikigai - ta raison d'être - se situerait au croisement de ces cercles (dans la zone jaune).



Alors comme tout le monde, j'ai essayé.

J'ai acheté certains de ces livres.
J'ai fait mon propre Ikigaï .
J'ai fait faire leur Ikigaï à mes clients.

Et tu sais quoi ? Je n'ai jamais obtenu aucun résultat !

Pourquoi l'Ikigaï ne fonctionne pas

D'après moi, l'Ikigaï ne fonctionne pas parce que :

  • C'est facile de remplir les cercles individuellement. Beaucoup moins de trouver des éléments aux croisements.
  • C'est trop vague. Ce que tu mets dans ton Ikigaï manque souvent de précision.
  • Dans ce type de modèle, on ne peut mettre que ce qu'on connaît déjà sur soi. Souvent, on a une vision très restreinte de qui on est en vrai. On ne peut pas par exemple mettre des métiers dont on n'a aucune idée qu'ils existent.
  • C'est trop large. Je pense que je peux te citer au moins 1000 choses à mettre dans la catégorie "ce que j'aime". Comment savoir lesquels je dois vraiment garder ?
  • Ça ne laisse pas la place à la remise en question. J'ai remarqué que beaucoup de mes clients savent très bien ce qu'ils veulent faire au fond. Ils ont juste besoin de s'y autoriser. Sans un œil extérieur, tu vas juste mettre sur le papier les "mensonges" que tu te racontes déjà.

Conclusion

Finalement, je pense que trouver son Ikigaï est avant tout une démarche personnelle mais n'est pas un outil pour trouver sa voie professionnelle (si tu veux un cours de japonais, va faire un tour ici, tu verras que l'Ikigaï dont on nous parle - avec les 4 cercles - est une interprétation vraiment occidentale du concept philosophique japonais)

Et toi, dis-moi dans les commentaires : Tu as déjà fait ton Ikigaï ? Est-ce que tu trouves que ça a fonctionné pour toi ?